Was ist echte Schönheit?
(Gettyimages)

Qu’est-ce que la vraie beauté?

Jeunesse, silhouette élancée, absence de rides: nous voulons ressembler à un idéal et recourons à des opérations dans ce but. Cependant, le charme et la vraie beauté se définissent autrement.

Il n’y a pratiquement plus de partie du corps que l’on ne peut améliorer. Parfois avec des méthodes qui semblent incroyables: des fils résorbables sont introduits sous la peau pour retendre les parties du visage qui s’affaissent telles que les sourcils, les joues et la commissure des lèvres. Sur leur site Internet, les cliniques de beauté publient souvent des photos avant/après ou des photos publicitaires de très jeunes mannequins, chez qui rien ne risque de s’affaisser.

Presque tout est possible

Le rêve de garder une apparence jeune toute sa vie est vieux comme le monde. Mais aujourd’hui, presque tout est possible, et toujours plus de personnes l’ont bien compris. On hésite de moins en moins à passer sous le bistouri pour son physique, parce que le sujet est omniprésent dans les médias et parce qu’on est bien informé des possibilités qu’offre la chirurgie esthétique. Et parce que les prestataires font des promesses séduisantes: si je n’aime plus mon apparence, je peux la remodeler à mon goût.

Au fond, la décision revient à chaque individu. Cette tendance pose cependant certains problèmes, par exemple dès lors qu’on se met la pression. La population vieillit, mais la vieillesse est mal acceptée, surtout quand elle laisse des traces, très vite vues comme des imperfections. Beaucoup de personnes sautent donc le pas et font tout pour paraître plus jeunes.

Remettre en question les idéaux

Une autre difficulté réside dans le fait que nous visons parfois un idéal qui n’a rien à avoir avec la réalité. Chaque jour, nous sommes bombardés d’images de personnes jeunes et parfaites, qui n’influencent pas que les individus du même âge. Pourtant, on oublie vite qu’il s’agit souvent de photos retouchées. A vrai dire, il vaut la peine de remettre en question l’idéal standard. Absence de rides, silhouette élancée et musclée: l’image largement répandue est un objectif en soi. Et des personnes qui correspondent à cette image, il en existe véritablement. Mais ce n’est pas parce qu’on atteint cet objectif qu’on devient automatiquement séduisant, explique Lisa Schmalzried, philosophe qui étudie le thème de la beauté. Certaines personnes à l’opposé de ce standard peuvent être extrêmement séduisantes.

«La jeunesse est un critère de séduction», poursuit Lisa Schmalzried. Or, cela ne permet pas de conclure que la jeunesse équivaut à la beauté. Une apparence jeune n’est pas nécessaire et ne suffit pas pour trouver quelqu’un beau. Ce sont davantage la gestuelle et la mimique qui entrent en jeu. En fin de compte, c’est l’ensemble qui compte, toute la personnalité. Etre tolérant envers soi-même et authentique, ne pas toujours chercher à répondre aux attentes d’autrui ni vouloir correspondre à une image précise: selon certains spécialistes en sciences sociales, comme Andreas Giger, voilà en partie le secret du pouvoir de séduction individuel et indépendant de l’âge. C’est justement à un âge plus mature qu’on se sent plus libre d’ignorer les standards et d’échapper aux pressions sociales. Plus jeune, on se sent davantage contraint à entrer dans le moule.

Heureusement, il existe des personnes d’âge mature qui incarnent cette liberté: par exemple l’actrice Heidi Maria Glössner, une femme âgée de 74 ans et incontestablement séduisante. Lors d’une interview avec le magazine féminin «annabelle», elle a très bien résumé le fait qu’il ne servait à rien (malgré les nombreuses possibilités qu’offre la chirurgie esthétique) de vouloir lutter contre le vieillissement sur le long terme. A quoi bon avoir le visage lisse quand le cou s’affaisse?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *