(goodluz / Fotolia)

Mon enfant a-t-il besoin de garde-fous?

Les enfants et le jeunes qui passent des heures à jouer sur leur ordinateur, communiquent au monde entier leurs états d’âme via Facebook ou ne cessent de tapoter sur leur smartphone: ce genre de situations représente un véritable défi pour de nombreux parents. C’est pourquoi la CSS invite la population à toute une série de conférences.

Les enfants et les jeunes évoluent dans une société de médias. Pour eux, l‘utilisation des nouveaux médias est quotidienne, et même si fréquente et intensive que certains parents sont inquiets et se demandent si c’est vraiment normal. Ce sujet est souvent l’objet, dans les familles, de tensions, voire de disputes. La CSS saisit l’occasion d’approfondir le sujet, avec la collaboration de Pro Juventute. Elle organise en tout neuf conférences dans toute la Suisse sur le sujet «Les enfants et les nouveaux médias – comment les parents peuvent-ils agir?»

Une tâche éducative

Selon Laurent Sédano, responsable de programme à Pro Juventute, l’utilisation des nouveaux médias joue un rôle important dans le développement de la jeune génération: «Il s’agit de créer et d’entretenir des contacts, de développer sa personnalité et, au bout du compte, de trouver sa place dans la société. A cet égard, on sonde toujours de nouvelles limites.» Et il risque une analogie: «Aujourd’hui, lorsque des jeunes se cachent pour visionner un film porno sur leur smartphone, ils font exactement ce que les générations antérieures faisaient en allant acheter «Playboy» au kiosque malgré l’interdiction de leurs parents.»

En parler en famille

Autant il est important que les enfants et le jeunes utilisent les nouveaux médias, autant il est important que les parents abordent régulièrement le sujet en famille. Notamment parce que les parents ont souvent un «wagon de retard» dans l’évolution de la société moderne des médias. «Cela entraîne souvent insécurité et tensions», explique Laurent Sédano. Les manifestations proposées par la CSS ont pour but d’aider à appréhender un sujet urgent et à y sensibiliser les parents. «Plus les parents en savent au sujet des nouveaux médias et de leur utilisation, plus ils sont compétents pour éduquer leurs enfants dans ce domaine.» Pour parler familièrement, on peut dire que, aujourd’hui, on apporte aux jeunes une foule d‘informations sur un plateau. C’est précisément ici qu’intervient la connaissance des parents en matière de nouveaux médias, afin qu’il y ait un échange bienveillant au sujet des médias et de leur utilisation. «Cela permet aux jeunes de découvrir les chances et les risques de ces nouveaux médias et de développer l’auto-discipline requise.» L’objectif devrait être de définir un dénominateur commun et donc certains garde-fous. Dans le même temps Laurent Sédano met en garde contre les illusions: «Les caractères des jeunes sont très différents et l’éducation aux médias doit donc être également différenciée. Il n’y a pas de règle universelle.» C’est pourquoi la CSS aimerait, avec Pro Juventute, épauler les parents dans la négociation de ces règles et les encourager à aborder cette tâche avec plaisir.

La série de conférences de la CSS débutera en septembre et est ouverte à tous. Vous pouvez trouver les lieux et détails de ces manifestations sur www.css.ch/manifestations .

Offre spéciale

«Medien Kids – Bewusst umgehen mit allen Medien – von Anfang an» (disponible uniquement en allemand), au prix spécial de CHF 29.90 au lieu de 38, frais de port inclus. Commande par courriel à css@beobachter.ch. Merci d’indiquer la bonne adresse, le titre du livre «Medien-Kids» et le nombre de livres souhaité.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *