Akupunktur Wirkung: Lebensenergie zum Fliessen bringen

L’action de l’acupuncture: faire circuler l’énergie vitale

L’acupuncture avec aiguilles compte parmi les plus célèbres méthodes thérapeutiques chinoises. Elle consiste à soigner une personne en régulant le flux énergétique dans son corps.

Un patient couvert d’aiguilles, voilà l’image qui vient à l’esprit lorsqu’on entend parler d’acupuncture. 365 points d’acupuncture sont répartis sur tout le corps, du sommet du crâne à la plante des pieds. Ces points se trouvent sur les douze méridiens, à savoir les canaux dans lesquels circule l’énergie du corps, le Qi (prononcer «tchi»), d’après la médecine traditionnelle chinoise (MTC).

Selon la MTC, une maladie apparaît lorsque l’énergie du corps est mal répartie ou bloquée. On relance la circulation du Qi en plantant des aiguilles sur des points précis. L’emplacement des points repose sur des milliers d’années d’expérience et a encore toute sa validité aujourd’hui.

Plus qu’un effet placebo?

La science met en doute le fait que l’efficacité de l’acupuncture soit due aux points précis ou aux méridiens, et considère que la méthode ne repose que sur l’effet placebo. Des études appelées GERAC ont été menées pour le vérifier.

Mais depuis, des analyses regroupant les résultats de plusieurs études ont été faites. Les chercheurs avaient comparé les effets d’une séance d’acupuncture et d’une séance d’acupuncture fantaisiste. Résultat: l’efficacité de l’acupuncture était supérieure à celle de l’acupuncture factice. D’après cette analyse, la méthode va donc plus loin que l’effet placebo.

 

Examiner la langue …

Traiter non pas les symptômes, mais la cause de la maladie est un principe fondamental de la MTC. C’est pour cela que pour traiter un problème cardiaque, on se souciera moins du cœur que d’autres parties du corps. Par exemple le foie, s’il est affaibli. S’il retient beaucoup de colère, cela peut nuire au cœur.

Etant donné qu’un même facteur peut déclencher plusieurs symptômes différents et qu’à l’inverse, des symptômes similaires peuvent avoir différents facteurs, un diagnostic individuel et global est important pour les spécialistes de la médecine chinoise. Pour cela, ils examinent la langue: forme, couleur et dépôts.

 

… et prendre le pouls

Equilibre entre le yin et le yang

La médecine traditionnelle chinoise (MTC) s’appuie sur la théorie des forces antagonistes yin et yang, qui s’opposent comme le chaud et le froid. Tant que l’équilibre entre yin et yang est maintenu, le corps et l’esprit sont en bonne santé. Parmi les organes yang, on trouve l’estomac, la vésicule biliaire, la vessie et l’intestin. Les organes yin sont le foie, le cœur, la rate, les poumons et les reins.
Le pouls du patient, qu’on peut prendre aux deux poignets, est un indicateur précieux. «On distingue plus de 30 qualités de pouls», explique Ralph Manser, chef du centre ChinaMed à St-Gall. Correspondant à des troubles spécifiques, elles donnent des informations sur les perturbations du corps.

Pour supprimer les blocages énergétiques et renforcer les fonctions des organes, la MTC recourt la plupart du temps à plusieurs traitements. Parmi elles, l’acupuncture – qu’il ne faudrait utiliser que sur recommandation d’un spécialiste et uniquement d’après un diagnostic approfondi.

L’Organisation mondiale de la santé (OMS) a publié une liste de troubles qui se prêtent bien à l’acupuncture. En font partie:

  • troubles des voies respiratoires supérieures et inférieures
  • troubles gastro-intestinaux comme la gastrite ou le syndrome du côlon irritable
  • conjonctivite
  • maux de dents
  • maladies neurologiques et orthopédiques (paralysie consécutive à une attaque cérébrale, maux de dos, douleurs au genou, etc.)
  • maux de tête, migraines
  • eczéma, eczéma atopique, psoriasis
  • douleurs menstruelles
  • souffrance psychique et psychosomatique, par exemple états d’épuisement

L’acupuncture est utilisée en outre comme thérapie complémentaire en cas de maladie chronique comme la maladie de Crohn ou pour soulager les douleurs chez les personnes atteintes d’un cancer. La MTC est considérée comme une méthode complémentaire à la médecine classique.

 

Différentes formes d’acupuncture

Dans les années 1950, le médecin français Paul Nogier (1908-1996) a mis au point l’auriculothérapie, qui postule que l’oreille est un «condensé» du corps entier: des points du pavillon de l’oreille sont en correspondance avec des régions du corps ou des organes internes. L’auriculothérapie est connue pour agir de manière particulièrement rapide. Les spécialistes de la médecine chinoise appliquent ces découvertes dans leurs traitements.

Aujourd’hui, il est aussi possible de faire un traitement sans aiguilles, en stimulant les points à l’aide de rayons laser par exemple. Une bonne alternative lorsqu’on craint les aiguilles.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *