Akupressur
Akupressur

Acupression: une thérapie vraiment au point

L’acupression, une méthode thérapeutique originaire de Chine, agit de manière similaire à l’acupuncture, à la différence qu’on appuie sur certains points précis du corps au lieu d’utiliser des aiguilles.

Lorsqu’on ressent une fatigue oculaire ou qu’on a mal à la tête, on se frotte instinctivement les tempes ou on se pince la racine du nez. Sans le savoir nécessairement, on se fait du bien grâce à l’acupression.

Des gestes à effectuer soi-même

Dans tous les cas, avant d’opter pour des séances d’acupression, il faut faire établir un diagnostic approfondi par un médecin ou un thérapeute qualifié. Parfois, on peut aussi se faire du bien soi-même avec quelques manipulations simples. Voici quelques exemples:

  1. Maux de tête au niveau du front: masser la racine du nez avec le pouce et l’index.
  2. Insomnie: masser l’aisselle à l’aide du poing.
  3. Mal des transports: le point de pression se trouve sous le poignet droit. Le masser avec trois doigts de la main gauche. Cette technique aide aussi en cas de nausées pendant la grossesse.
  4. Nez bouché: avec les deux index, appuyer sur les points derrière les lobes des oreilles ou à côté des ailes du nez.

Cette méthode thérapeutique issue de la médecine traditionnelle chinoise (MTC) est pour ainsi dire la petite sœur de l’acupuncture. L’acupression est considérée comme moins efficace et convient plutôt pour les troubles légers; elle est aussi recommandée comme thérapie préventive. Par ailleurs, elle peut être utilisée sur soi-même comme aide d’urgence simple (voir exemples plus bas). On dit qu’en Chine, même les écoliers connaissent les principaux points d’acupression et savent comment les utiliser eux-mêmes.

Renforcer les facultés d’autoguérison

Comme l’acupuncture, l’acupression stimule les points des douze canaux de circulation d’énergie (méridiens) qui parcourent le corps selon la MTC (voir article sur l’acupuncture). Au lieu de piquer ces points à l’aide d’aiguilles fines, les médecins et les thérapeutes appuient dessus avec une intensité variable, en utilisant le plat de la main, le bout des doigts, les ongles, les pouces et les coudes. Cela a pour but de libérer les blocages du flux d’énergie, de renforcer les facultés d’autoguérison et ainsi de rétablir l’organisme.

L’acupression est recommandée notamment en présence des troubles suivants:

  • Maux de tête
  • Douleurs à la nuque et aux épaules
  • Douleurs menstruelles
  • Troubles du sommeil
  • Nervosité et agitation intérieure
  • Nausées

La variante japonaise


Le shiatsu est la variante japonaise de l’acupression chinoise. Elle fonctionne sur le même principe: apaiser les douleurs au moyen de pressions, de frottements ou d’étirements pour rétablir l’équilibre entre le corps et l’esprit.

Techniques voisines

Le massage Tuina, également appelé massage Anmo, agit de manière similaire à l’acupression. Ce type de massage consiste en des pressions, des pétrissages, des tapotements et des effleurages d’organes et de tissus, de certains points du corps ou de zones plus grandes. Les massages ont notamment pour but de stimuler le flux énergétique et la circulation sanguine ainsi que de détendre les muscles et les tendons. A la différence des autres techniques de massage, les patients restent la plupart du temps habillés ou des linges sont posés sur leur corps.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *