Les rayons X sont-ils dangereux?

En 2012, une étude menée aux Etats-Unis a fait grand bruit. Elle a fait le lien entre les radiographies faites chez le dentiste et des tumeurs (bénignes) au cerveau. Les chiffres de l’Officie fédéral de la santé publique relativisent cependant ces déclarations venant des Etats-Unis.

Les personnes qui se font radiographier les dents une fois par an, ont de 1,4- à 3 fois plus de risque de développer un méningiome, une tumeur bénigne au cerveau. C’est à cette conclusion qu‘est arrivée une étude, publiée en 2012 par le magazine spécialisé „Cancer“. Cette étude a été source d’une certain nervosité dans les milieux spécialisés mais a aussi suscité diverses questions. On s‘est notamment demandé comment on avait recueilli les données. L’étude reposait sur une enquête auprès de patients (ils devaient se rappeler de leurs examens radiologiques) et non sur des anamnèses documentées.

Aussi peu que possible

C’est la position qui a été adoptée par la société suisse des médecins-dentistes (SSO). Elle recommande fondamentalement à ses membres de ne radiographier les patients qu’en cas d’indication prouvée ou de nécessité. Aussi peu que possible, autant que nécessaire est la devise. “Les radios des dents constituent une méthode de diagnostic peu invasive qui est indispensable à l‘heure actuelle pour détecter précocement des modifications pathologiques“ conclut la SSO. Mais cette déclaration est étayée par les chiffres de l’Office fédéral de la santé publique. Ceux-ci montrent que les radios dentaires représentent 42% de toutes les radios médicales en Suisse. Toutefois, elles ne constituent que 0.7% des de la dose annuelle de radios.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *