fotolia / Andrey Popov

Ce qui contribue à la grippe

Fièvre, rhume, toux, mal de gorge, courbatures – la grippe s’est répandu dans tout la Suisse.

Que peut-on faire?

Le traitement s’attaque essentiellement aux symptômes.

  • Il est important de boire beaucoup pour compenser la perte de liquide due à la fièvre et au rhume.
  • Du repos au lit.
  • Mesures pour faire baisser la fièvre, par exemple des enveloppements à base de vinaigre autour des mollets ou des compresses de glaçons sur les aines, éventuellement une prise de tablettes ou de suppositoires contre la fièvre.
  • Remèdes de famille contre la toux et le rhume: inhaler de la vapeur d’eau ou de tisane de camomille. Des gargarismes peuvent atténuer les inflammations de la gorge, par ex. 15 gouttes d’extrait de camomille dans un verre d’eau.

Finalement il ne faut pas oublier de se protéger soi-même lorsqu’on soigne une personne grippée. Voici quelques conseils pour lutter contre les Virus.

 

Ce à quoi il faut faire particulièrement attention

  • En cas de toux avec expectorations: ne pas prendre de médicaments qui répriment l’irritation de la toux . Le fait de ne pas expectorer le mucus empêche la guérison et favorise l’apparition de complications.
  • Spray nasal décongestant: à n’utiliser que durant une courte durée, car il dessèche les muqueuses, surtout en cas d’usage répété et régulier. Il vaut mieux utiliser un onguent nasal.

 

Quand faut-il consulter un médecin?

Les raisons pour consulter un médecin sont en particulier les suivantes:

  • Fièvre dépassant les 40 degrés et persistant plus de 24 heures.
  • Manque d’air ou respiration douloureuse. En cas d’expectorations purulentes qui indiquent une infection bactérienne des voies respiratoires.
  • Inflammation de l’oreille moyenne et des sinus (sinusites).
  • Troubles de la conscience, raideur de la nuque.
  • Maladies chroniques antérieures, en particulier celles qui affectent les poumons, le coeur et la circulation sanguine.
  • Lorsque les malades sont des personnes âgées ou des personnes affaiblies souffrant de déficience immunitaire.

Il existe de nos jours des médicaments, qui ne se contentent pas de combattre seulement les symptômes. La thérapie avec ce qu’on appelle les inhibiteurs de la neuramidase doit intervenir assez tôt, le plus tard 48 heures après le début des symptômes. En cas de grippe de type C, elle est cependant inefficace. La prise préventive n’empêche pas la contamination par les virus de la grippe.

Un refroidissement ou une grippe: Quels sont les divers symptômes?

Evaluer cette contribution.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *