Was hilft gegen Frühjahrmüdigkeit?
(Gettyimages)

Comment combattre la fatigue printanière?

Lorsque les jours rallongent, de nombreuses personnes ressentent une grosse fatigue. Voici quelques astuces pour retrouver du punch.

Les températures remontent et les fleurs s’épanouissent: après les nuits froides et sombres, le printemps est, pour ainsi dire, attendu de pied ferme. Or, de nombreuses personnes ressentent un manque d’énergie et une fatigue inhabituels à cette période où la nature reprend vie. Mais ce que l’on appelle la «fatigue printanière» existe bel et bien. Elle reflète à quel point nous faisons partie du cycle de vie de la nature; le manque de lumière durant l’hiver tout comme les changements hormonaux mettent le corps à l’épreuve.

Les changements hormonaux à l’origine de la fatigue

A l’instar des animaux qui hibernent, le corps humain fait légèrement chuter sa température durant l’hiver, le manque de lumière ayant tendance à nous faire adopter un mode de vie plus passif. Quand les journées se réchauffent, notre température corporelle augmente aussi un peu. Notre métabolisme ainsi que notre équilibre hormonal réagissent à la lumière: nos vaisseaux sanguins se dilatent, ce qui fait baisser la tension artérielle. Tous ces processus demandent, de façon passagère, de l’énergie. Selon certaines estimations, environ un adulte sur deux connaît d’abord un accès de fatigue lié au changement de saison avant de reprendre des forces. Pour échapper à cette fatigue pesante, mieux vaut veiller à s’alimenter correctement, à pratiquer suffisamment d’exercices en plein air et, bien sûr, à dormir assez:

Dormir assez

Si vous avez un rythme de sommeil le plus régulier possible, vos hormones s’adapteront plus facilement à cette période de transition. En absorbant petit à petit la lumière du jour, le corps produira de nouveau plus de sérotonine et sécrètera, en contrepartie, moins de mélatonine.

S’alimenter correctement et buvez beaucoup

Ce qui est recommandé de faire toute l’année peut avoir des répercussions particulièrement positives au printemps. Buvez beaucoup d’eau et optez pour une nourriture légère plutôt que riche, composée notamment de fruits et légumes de saison afin d’apporter à votre corps à coup sûr une quantité suffisante de vitamines, de nutriments et de minéraux. Toutefois, le but n’est pas de compenser une éventuelle carence en vitamines. En hiver aussi, le corps a besoin de faire le plein de vitamines. Par exemple, les carences en vitamine D, que le corps produit lui-même en absorbant les rayons UVB, sont fréquentes.

Pratiquer suffisamment d’exercices en plein air

Le sport est particulièrement bénéfique au printemps, surtout si vous en faites le matin. Les sports d’endurance, tels que le jogging ou le vélo, activent la circulation sanguine et combattent la fatigue. Il est recommandé de bouger au minimum 30 minutes par jour. Pourquoi n’essaieriez-vous pas de bouger plus au quotidien, en descendant du bus un arrêt avant? Les douches écossaises ainsi que la gymnastique matinale sont des moyens très efficaces pour favoriser la circulation sanguine.

Attention

La fatigue peut être synonyme de carence en fer. Ce phénomène touche principalement les femmes en raison de leurs menstruations. Si la fatigue persiste, il est conseillé d’effectuer des analyses de sang chez un médecin.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *