Tiefer Blutdruck/Kreislaufschwäche

Tension basse: que faire quand le système vasculaire faiblit

Une tension artérielle basse est souvent sans danger, mais elle peut avoir un impact sur la qualité de vie. Gros plan sur les actions pour y remédier.

Tout d’abord, deux informations réjouissantes: une tension artérielle basse (hypotension) réduit le risque de souffrir d’une maladie cardiovasculaire. En effet, les parois des vaisseaux sanguins subissent moins de tension, ce qui les préserve et les protège. Par ailleurs, avoir une tension basse ne signifie pas nécessairement présenter des effets indésirables. Toutefois, les personnes qui en ressentent sont parfois fortement gênées. C’est là l’aspect moins réjouissant.


Une peau pâle, des mains et des pieds froids, des accès de transpiration, des troubles visuels, des difficultés de concentration, un pouls rapide, des palpitations, des bourdonnements dans les oreilles, des faiblesses, de la fatigue ou encore des vertiges: tous ces symptômes peuvent être des signes d’une tension artérielle basse.

 

Les spécialistes distinguent trois formes d’hypotension:

L’hypotension primaire est la forme la plus répandue. Les personnes qui en sont atteintes présentent une tension artérielle qui demeure à un niveau bas. On ne sait toujours pas quelle en est vraiment la raison. Cela a probablement un lien avec la morphologie et/ou la condition physique, car les personnes concernées sont souvent de jeunes femmes minces, des femmes enceintes, des jeunes en pleine poussée de croissance ou des personnes plus âgées et maigres.
Une hypotension secondaire résulte d’autres maladies parfois graves comme l’insuffisance cardiaque ou les dérèglements hormonaux. Un trouble du système nerveux peut également en être une cause. En outre, il s’agit parfois d’effets secondaires de médicaments.
L’hypotension orthostatique est une forme particulière d’hypotension. Comme symptôme typique, on trouve le fait d’avoir des vertiges en se levant. La plupart du temps, les troubles disparaissent rapidement. De plus, selon Alexander Tarnutzer, médecin chef du service de neurologie à l’hôpital cantonal de Baden, «les personnes concernées depuis des années reconnaissent les symptômes et ont développé des stratégies pour y faire face».

Il conseille de consulter un médecin si les troubles sont nouveaux, durent longtemps ou sont très sévères, p. ex. si on perd connaissance régulièrement. Concernant l’hypotension secondaire, il est important de rechercher les causes et de les traiter.

Gestes à adopter en cas de problèmes circulatoires

  • Se lever lentement.
  • Commencer la journée en faisant des exercices qui stimulent la circulation sanguine (pompe musculaire ou veineuse): en position couchée, plier les jambes et «pédaler»; en position assise, faire rapidement des cercles avec les pieds, une fois dans un sens et une fois dans l’autre.
  • Stimuler la circulation grâce à des douches écossaises ou des massages à la brosse.
  • Boire suffisamment d’eau ou de tisane non sucrée.
  • On peut également boire quelque chose de salé comme un bouillon de légumes et de temps en temps une tasse de thé noir ou de café.
  • Si ces conseils ne suffisent pas, il peut valoir la peine de prendre des médicaments pour augmenter la tension.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *