(fotolia / Henry Schmitt)

Alerte aux pollens – que m’arrive-t-il?

Des journées plus claires, des températures en hausse, la nature qui s‘éveille – le printemps est là et nous attire dehors. Mais les pollens sont aussi là et rendent la vie dure aux personnes allergiques.

Quels problèmes surgissent?

Les pollens entrent en contact avec les muqueuses de la bouche, du nez ou des yeux par l‘air. Les symptômes suivants surgissent:

  • Éternuements, nez qui coule ou nez bouché
  • Yeux qui démangent, qui pleurent ou rougis
  • Irritation du palais, du nez et des oreilles
  • Asthme allergique

L’allergie aux pollens apparaît rarement avant trois ans. En général les problèmes commencent lorsque l’enfant est en âge scolaire.

Pourquoi réagissons-nous aux pollens?

Le rhume des foins est déclenché par le pollen des plantes. Celui-ci sert à la fécondation naturelle des plantes et est transporté par des insectes ou par le vent. Les types de pollen qui déclenchent le rhume des foins proviennent la plupart du temps de l’herbe (foin), des arbres (bouleaux, noisetiers, etc.) ou par des (mauvaises) herbes (p. ex. ambroisie). La période de floraison est très variable (cf. image). Il suffit de peu pour déclencher des réactions allergiques. La prédisposition à l’allergie aux pollens est souvent héréditaire.

 

Quelles sont les méthodes de traitement les plus courantes?

En cas de forte réaction allergique, seule aide encore une visite chez le médecin. L’utilisation d’antihistaminiques ou de cortisone ainsi que la désensibilisation font partie des méthodes de traitement les plus courantes. Les coûts sont pris en charge par l’assurance de base lorsque les médicaments ont été prescrits par le médecin.

  • Antihistaminiques: l’histamine libérée en cas de réaction allergique est responsable de symptômes désagréables. De nombreux antihistaminiques nécessitent une ordonnance. Ils affaiblissent l’effet de l’histamine propre au corps et par là même les troubles.
  • Cortisone: les remèdes contenant de la cortisone sont soumis à prescription. La cortisone exerce déjà son effet antiinflammatoire peu après son utilisation. Des utilisations prolongées à haute dose peuvent provoquer des effets secondaires.
  • Désensibilisation: la désensibilisation ne peut être effectuée que par un médecin. Afin que le corps s’habitue aux substances qui déclenchent l’allergie ou provoquent une faible réaction immunitaire voire aucune réaction, on lui inocule les allergènes en augmentant lentement la dose.Le traitement doit être effectué régulièrement et dure de trois à cinq ans.

De nombreuses personnes répondent aussi bien à des produits homéopathiques et à la médecine traditionnelle chinoise. Ces deux types de traitement peuvent par ailleurs très bien être combinés avec la médecine traditionnelle, tout comme l’assurance pour médecine alternative complète les prestations de l’assurance de base.

 

» Lexique de la santé CSS: allergie
» Trouvez des remèdes de famille
» www.pollenundallergie.ch

  • S'abonner à la newsletter

    Notre newsletter paraît chaque mois et contient des informations utiles sur les sujets relatifs à la santé, à la forme, à l’alimentation, à l’économie sur les primes et plus encore.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *