Achillessehne

Le tendon d’Achille pince – que dois-je faire?

C’est le tendon le plus puissant que possède l’être humain. Mais il est aussi particulièrement vulnérable: le tendon d’Achille.

Le tendon d’Achille entre le talon et le mollet est le seul endroit où Achille, le héros de la mythologie grecque, était vulnérable. Ce n’est pas pour rien qu’il a donné son nom à la partie faible du corps humain.

Attention à la chronification

Quand cela pince tout à coup, quand des douleurs sont ressenties tous les jours au lever du lit et que le tendon d’Achille s’épaissit même sensiblement, la prudence est de mise. Car les douleurs risquent de devenir chroniques. Dans le pire des cas, le tendon d’Achille peut même se rompre, parfois des douleurs préalables sont des signes annonciateurs de la rupture.

Chez les sportifs de haut niveau, ce sont souvent des surcharges, chez les sportifs occasionnels un démarrage trop brusque dans l’unité d’entraînement qui occasionnent une réaction inflammatoire. Mais aussi trop peu de mouvement, le surpoids et des maladies chroniques comme le diabète, l’arthrose ou la goutte peuvent en être la cause, car le tendon d’Achille est moins bien irrigué et moins élastique. Une pression extérieure par la chaussure, une musculature atrophiée des mollets, une malposition des pieds ou, de façon générale, une musculature des pieds trop faible sont d’autres facteurs déclenchant des douleurs.

L’exercice suivant s’est révélé être une mesure préventive particulièrement efficace:

se tenir debout pieds nus, dans le sens de la marche, en posant la pointe des pieds sur le bord d’une marche d’escalier, se dresser sur la pointe des pieds et garder cette position environ deux secondes. Ensuite abaisser les talons sous l’horizontale de la marche et répéter cet exercice quelques fois.

Ne rien faire n’est pas la solution

Contrairement aux attentes, la solution ne consiste pas à ne plus solliciter le tendon d’Achille en cas de douleurs car ainsi il s’atrophie et perd de son élasticité. Il est plus judicieux de se tourner vers d’autres formes de mouvements comme le cyclisme ou la natation, qui sollicitent moins le tendon d’Achille – une position de repos n’est vraiment indiquée qu’en cas de douleurs aiguës. Les types de sport comportant des mouvements rapides et des changements abrupts de direction comme le squash augmentent, c’est prouvé, le risque de déchirure du tendon d’Achille – surtout chez les personnes qui n’ont pas pratiqué de sport depuis longtemps. Un échauffement et un étirement préalables sont indispensables dans chaque cas. Nul n’est tenu de jouer au héros comme Achille combattant Troie.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *