Was sind Faszien?
(Gettyimages)

Comment les fascias forment notre corps

Les fascias sont d’actualité. Alors que l’entraînement des fascias était, à l’origine, surtout répandu dans le cadre de la réadaptation, il est utilisé depuis un bon moment déjà à des fins de prévention. Mais qu’est-ce que les fascias au juste?

Aussi appelés tissus conjonctifs, les fascias sont notamment constitués de protéine et d’eau. Les types de tissus conjonctifs varient en fonction de la zone du corps. Ainsi, l’espace interstitiel entre les organes, par exemple, est entouré d’un tissu conjonctif plutôt souple. En revanche, les couches fines autour de nos muscles sont très rigides et supportent de fortes tensions.

Les fascias structurent notre corps

Où se trouvent les fascias dans notre corps? Presque partout. Pensez à une orange. La pulpe est entourée et parcourue d’une petite peau blanche. La partie extérieure de l’orange, l’écorce, est une peau plus dure. Tout comme l’écorce et les petites peaux blanches permettent à l’orange de garder sa forme, les fascias structurent notre corps. Chaque organe, chaque fibre musculaire, chaque capsule possède une enveloppe faite de tissu conjonctif. Les fascias donnent à notre corps sa forme. Sans eux, nous nous effondrerions littéralement. Et ce n’est pas tout:

Etirement, forme du corps et approvisionnement des organes

Les fascias effectuent également d’autres tâches essentielles pour notre organisme:

  • C’est un organe sensoriel indispensable: via différents récepteurs, les fascias informent le cerveau par exemple en cas de tensions ou d’étirement des muscles. Quel que soit le mouvement réalisé, ils sont responsables de la transmission de la force et du degré d’étirement. Ils transfèrent la force de certaines fibres musculaires et lubrifie les paquets de fibres musculaires.
  • Les fascias protègent et soutiennent notre corps. En plus de garantir une structure et une protection, ils définissent la forme de notre corps.
  • Ils approvisionnent nos organes: les vaisseaux tels que les artères, les veines, les vaisseaux lymphatiques et les nerfs passent dans les fascias.

Autant de types de tissus conjonctifs que de personnes

Chaque personne possède un tissu conjonctif qui lui est propre. Cela va d’une très grande mobilité pour les personnes chez qui le tissu conjonctif est souple aux individus musclés et trapus. Ces derniers ont un tissu conjonctif rigide. La plupart des personnes se trouvent toutefois entre ces deux extrêmes.

Le tissu conjonctif des hommes a tendance à être plutôt rigide, alors que c’est l’inverse pour les femmes. Mais attention, ce n’est qu’une tendance. Le contraire peut aussi être vrai. Les personnes chez qui le tissu conjonctif est souple ont plus souvent de la cellulite et des vergetures, tandis que celles ayant un tissu conjonctif plus rigide sont par exemple plus sujettes à des ruptures du tendon d’Achille.

Le tissu conjonctif se modifie au fil du temps et peut être entraîné

Les fascias réagissent aux sollicitations et s’y adaptent. Notre tissu conjonctif se renouvelle en permanence. Cela demande toutefois du temps: en une année, environ la moitié des fascias se renouvelle. C’est pourquoi lorsqu’on entraîne ses fascias, il faut faire preuve d’un peu de patience. Des changements à long terme ne sont visibles qu’au bout de quelques mois seulement.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *