CSS Magazine 2/2012 – Profiter des vacances – Que faut-il pour cela?

Chères lectrices, chers lecteurs,

Il existe vraiment des veinards sur terre. Et j’en fais partie. Du moins pour ce qui est d’avoir du beau temps pendant ses vacances. De même, jusqu’à maintenant, je ne pensais ni à la maladie ni à l’accident pendant mes vacances. Il en a été de même lorsque j’ai fait la planification du présent dossier.

Mais grâce à une collègue de travail, j’ai revu mon jugement dans l’intervalle. Elle m’a raconté l’histoire plutôt «mouvementée» d’un assuré CSS qui a eu un infarctus lors de ses vacances en Grèce, au moment où les Grecs étaient en grève (question 11). Le patient était plutôt content d’avoir une couverture d’assurance impeccable. Il était aussi heureux de pouvoir avoir accès au traitement nécessaire grâce à sa carte d’assurance sans avoir à payer quoi que ce soit.

Aujourd’hui voici ce que je pense: peut bien voyager celui qui est assuré en conséquence car ça peut arriver à n’importe qui. Ce n’est pas votre avis?

Rita Bättig
Rédactrice en chef

Evaluer cette contribution.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *