Der Fokus auf das Positive
(Gettyimages)

L’accent sur le positif

Notre bonheur est influencé de façon positive par certaines activités. Découvrez comment cela fonctionne dans le cadre professionnel.

Une nouvelle façon penser

Par le passé, la psychologie se concentrait principalement sur ce qui nous rendait malades ainsi que sur la thérapie des troubles. Pendant longtemps, on n’a pas mis l’accent sur les facteurs qui rendent la vie digne d’être vécue. Ces dernières années, la psychologie positive a gagné en importance. Cette discipline repose sur les aspects positifs de la vie humaine tels que l’optimisme, le sentiment de sécurité, la confiance et le bonheur.

Les activités positives rendent heureux

Selon Martin Seligman, voici ce qui influence notre bonheur:

  • Emotions positives: se sentir bien
  • Engagement: se lancer dans des activités
  • Relations: être là pour autrui et pouvoir compter sur autrui
  • Utilité: exploiter ses forces dans un but précis
  • Performance: atteindre ses objectifs
Quand est-ce qu’on se sent bien? La réponse à cette question diverge d’une personne à l’autre. Pour certains, c’est par exemple jouir de la liberté en montagne et, pour d’autres, passer une agréable soirée avec des amis. Les personnes heureuses se sentent non seulement mieux, mais aussi plus créatives dans leur travail. Elles ont en outre une espérance de vie plus élevée ainsi que des relations sociales plus épanouies

Pour Sonja Lyubomirsky, professeure à l’université de Californie et auteure du best-seller «Comment être heureux et le rester: une méthode scientifiquement prouvée», notre bonheur repose à 50% sur les prédispositions génétiques. Environ 10% dépend des conditions de vie, et 40% résulte d’activités positives.

Mise en pratique sur son lieu de travail

Nous pouvons donc agir dans une large mesure sur notre état émotionnel, notamment en choisissant des activités qui accroissent considérablement notre bien-être. En psychologie positive, il existe différents exercices dans ce but. L’important est d’en choisir un qui est adapté à ses conditions de vie, ses préférences et ses qualités. Les exercices suivants sont compatibles avec le quotidien professionnel et peuvent être effectués de façon autonome.

Les trois choses positives: notez trois choses positives qui sont arrivées dans la journée ou la veille et expliquez en quoi ces choses sont positives. Il peut s’agir de petits faits («ma collègue m’a offert un café») ou de faits plus conséquents («j’ai fait une présentation importante»). Donnez un titre à chaque fait, décrivez le contexte aussi précisément que possible et mémorisez votre ressenti.

Faire du bien aux autres: décidez de faire quelque chose de nouveau ou de spécial pour autrui. Votre action peut s’adresser à quelqu’un de votre entourage ou à de parfaits inconnus et ne doit pas forcément être extraordinaire. De petits gestes, tels qu’un remerciement chaleureux ou une petite surprise destinée aux collègues, peuvent déjà vous apporter quelque chose en retour.

Marche en pleine conscience: prenez 10 minutes de pause dans votre travail et allez vous promener un petit moment en utilisant tous vos sens. Cela stimule, d’une part, et apprend à percevoir son corps et l’environnement, d’autre part. En marchant, concentrez-vous sur les aspects suivants: qu’entendez-vous? Quelle odeur flotte dans l’air? Que sentez-vous sur votre peau? Quelles couleurs percevez-vous? Quelle est la nature du sol? Comment est votre corps au toucher? Comment est votre respiration?

Evaluer cette contribution.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *