Die vier Phasen für gutes Gelingen beim Fasten
(Gettyimages)

Quatre étapes pour réussir son jeûne

La préparation au jeûne et la reprise alimentaire font autant partie d’une cure de jeûne que le jeûne lui-même. En effet, la tentation de s’empiffrer après le jeûne est grande. En respectant quatre étapes, vous vivrez bien mieux votre jeûne. Voici comment faire.

1) «Jeûner léger»: des jours de préparation au jeûne

Jeûner représente un stress à la fois pour le corps et pour le mental. Il est d’autant plus important de préparer son corps pendant une journée (ou, selon la durée du jeûne, plusieurs jours) à renoncer à la nourriture. On démarre donc avec une version light du jeûne.

Sont au menu: des aliments faciles à digérer et riches en fibres comme des légumes, du riz, des pommes de terre, des fruits ou du yoghourt nature.
Les plats riches en calories et en graisses ainsi que la viande et le poisson sont encore permis, mais seulement en petite quantité. Il est recommandé de renoncer à ce moment-là déjà aux aliments salés, aux sucreries, à l’alcool, à la nicotine et au café. Pendant l’étape de préparation, il est important de boire trois à quatre litres d’eau ou de thé non sucré.

2) Purge intestinale avec du sulfate de sodium

Changement d’alimentation avec le programme d’alimentation mycoach

Souhaitez-vous vous nourrir sainement et ainsi prévenir l’apparition de certaines maladies? En collaboration avec mycoach, nous vous proposons une méthode innovante pour changer vos habitudes alimentaires.
Normalement, la nourriture que nous avons ingérée récemment fait avancer la «vieille» nourriture dans notre tube digestif. Cela permet aux intestins de se vider naturellement. Etant donné qu’il n’y a pas d’absorption de nouvelle nourriture pendant le jeûne, il faut vider complètement les intestins avant le jeûne en tant que tel. La purge intestinale a un effet secondaire bienvenu: si le tube digestif est vide, le sentiment de faim est atténué.

On peut procéder à un lavement ou utiliser du sulfate de sodium comme laxatif naturel. On recommande de prendre entre 20 et 30 grammes de sulfate de sodium dilués dans un demi-litre d’eau tiède. L’évacuation intestinale diarrhéique commence après deux à quatre heures. Il ne faudrait donc pas trop s’éloigner des toilettes.

3) Jeûne: renoncer à la nourriture solide

La vraie étape du jeûne commence dès lors que les intestins sont vides. Le fait de renoncer à la nourriture solide provoque un certain nombre de réactions dans notre corps. Comme le corps a besoin de moins d’énergie pour digérer, il en reste plus pour le processus de nettoyage et le système de recyclage des cellules. Ce processus (autophagie), qui commence après quatorze à seize heures sans nourriture solide, est l’un des processus les plus importants dans notre corps pour nettoyer et purifier les cellules. Le corps puise de l’énergie supplémentaire pour cette torture dans les sucres. Lorsque ceux-ci sont épuisés, le corps se sert dans la masse grasse.

Pour recevoir tout de même suffisamment de nutriments, le corps a besoin d’une grande quantité de liquide pendant le jeûne. Voici quelques boissons appropriées: de l’eau, des jus de fruits et de légumes ou des infusions aux fruits.

4) Reprise alimentaire

La période de privation est terminée. Le corps retourne maintenant doucement à la normalité avec la reprise alimentaire. La fonction digestive doit redémarrer, et la production de sucs digestifs doit recommencer. Cela prend en général entre trois et quatre jours. Une pomme est un premier aliment adapté. Il est important de bien mâcher et, surtout, de manger lentement. Par la suite, des repas légers, pauvres en graisses et pris en petites portions sont adaptés. Il ne faudrait augmenter les calories que petit à petit pour éviter l’effet yoyo. De retour dans notre quotidien, il est évidemment sensé de continuer à se nourrir consciemment et sainement.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *