Richtig fasten: Die 5 häufigsten Fehler
(Gettyimages)

Jeûner correctement: les six erreurs les plus fréquentes

Si le jeûne est communément vu comme une période de calme et de recueillement, il peut aussi avoir des avantages pour la santé. Avant tout, il représente un changement important pour le corps. Pour traverser une période de jeûne sans difficulté, il faut éviter les six erreurs les plus fréquentes.

1. Mal se préparer

Les jours qui précèdent un jeûne thérapeutique, lors duquel on renonce à la nourriture solide, sont capitaux. Une à deux journées de calme avant le jeûne, durant lesquelles on boit beaucoup d’eau et adopte un régime faible en calories, aident à préparer le corps à la suite. Il ne faut rien précipiter non plus lors d’un jeûne intermittent. L’idéal est de commencer par une période de 12 heures de jeûne, puis de l’augmenter progressivement à 16 heures. Le changement n’est ainsi pas trop radical pour le corps, qui peut s’y habituer peu à peu.

2. Ne pas boire assez

Les jeûneurs doivent boire une plus grande quantité d’eau. Du fait qu’on renonce aux aliments solides, le corps absorbe moins de liquide, qu’on ingère en temps normal aussi par les fruits et légumes. En ne buvant pas assez, on se déshydrate et risque d’avoir des maux de tête ainsi que des fringales. Autrement dit, seul un apport d’eau suffisant permet de maintenir le bon fonctionnement du métabolisme. Les spécialistes recommandent de boire 2 à 3 l d’eau par jour en période de jeûne.

3. Subir beaucoup de stress au quotidien

Il faut essayer d’éviter le stress car, au début surtout, le corps n’est pas en mesure de fournir les mêmes performances qu’en temps normal. Le jeûne doit être vu plutôt comme une occasion de retrouver le calme.

4. Confondre jeûne et régime

Beaucoup de personnes espèrent perdre du poids en jeûnant. Celles et ceux qui reprennent leurs vieilles habitudes alimentaires à l’issue du jeûne ont vite fait de récupérer les kilos perdus. Découvrez sur le CSS Blog comment le jeûne peut néanmoins servir d’impulsion: «Perdre du poids sainement: jeûner peut être un bon point de départ».

5. Trop manger après une période de jeûne

Une fois le jeûne terminé, il ne faut pas recommencer directement à manger comme avant, car cela peut provoquer des troubles de la digestion. Traditionnellement, on met un terme au jeûne en mangeant une pomme bien fraîche. Cela permet de rétablir son alimentation progressivement et attentivement, tout en mettant en place de nouvelles habitudes alimentaires. En cas de jeûne intermittent, il faudrait aussi éviter de se gaver durant la phase d’alimentation.

6. Forcer la réussite

Jeûner n’est pas fait pour tout le monde. C’est pour cela qu’il ne faut surtout pas se résigner si on n’est pas convaincu. Il se peut qu’on ait choisi la mauvaise forme de jeûne ou que son propre quotidien ne laisse simplement pas de place au calme nécessaire. Le jeûne doit être une expérience positive. Il faut se demander quels objectifs on cherche à atteindre par ce biais. Que peut-on changer dans son environnement pour y arriver une prochaine fois? Peut-être que le jeûne n’est pas la bonne solution et qu’il faut trouver un autre moyen d’atteindre son objectif.

Ana Pereira, nutritionniste chez mycoach, résume les principaux conseils pour réussir son jeûne:

  • Choisir une forme de jeûne adaptée à son mode de vie
  • Réussir sa préparation, ce qui équivaut déjà la moitié du chemin: la préparation au jeûne et la reprise alimentaire
  • Boire 2 à 3 l d’eau par jour
  • Adopter une alimentation équilibrée et consciencieuse pendant et après le jeûne
  • Intégrer de l’activité physique et des phases de relaxation
  • Demander un soutien, surtout en cas de jeûne thérapeutique ou de maladie

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *