Säuren-Basen-Haushalt – mit basischen Lebensmitteln den Körper entsäuern
(Gettyimages)

Equilibre acido-basique: désacidifier l’organisme avec des aliments basiques

Tandis que certains tiennent l’hyperacidité pour responsable de presque toutes les maladies, d’autres partent du principe que le corps peut réguler lui-même l’équilibre acido-basique. La vérité se situe sans doute quelque part entre ces deux points de vue.

Pourquoi les avis divergent-ils autant? Probablement parce qu’il n’y a pas de symptômes sans équivoque qui sont uniquement dus à une hyperacidité. Des maux de tête, une peau impure, des problèmes de digestion ou encore des vertiges sont tout autant de signes qui peuvent certes indiquer une hyperacidité, mais aussi un trouble totalement différent.

Qu’entend-on par hyperacidité?

On peut savoir si quelque chose est acide ou basique en mesurant son pH. Les valeurs inférieures à 7 correspondent à ce qui est acide, tandis que les valeurs supérieures à 7 indiquent une solution basique. Le sang humain a un pH de 7,4. La moindre variation de cette valeur peut se révéler mortelle. C’est pourquoi l’organisme est capable de réguler le pH et d’équilibrer bases et acides via un système tampon.

Voici comment l’organisme tamponne les acides

Le tampon le plus important est le tampon bicarbonates / acide carbonique. Il neutralise les acides que l’on ingère avec la nourriture. Ceux-ci sont expulsés sous forme de dioxyde de carbone. De cette manière, environ deux tiers des acides sont évacués de l’organisme. Si les poumons, les reins et le foie participent à la régulation des acides sur le long terme, la transpiration et les intestins jouent également un petit rôle dans ce contexte.

«Certainement l’acide est-il le plus nuisible de tous les états des humeurs» – Hippocrate, 400 ans av. J.-C.

On constate aussi l’évacuation des acides dans l’urine. Contrairement à celui du sang, le pH de l’urine varie entre 5 et 8. Les valeurs de cet ordre sont considérées comme normales. Même avec une alimentation conventionnelle, riche en viande, les valeurs du pH de l’urine restent stables. Une alimentation carnée ne présente donc à première vue aucun danger.

Les effets de l’hyperacidité

Acidose

En cas d’acidose, l’équilibre acido-basique est si fortement perturbé que même la valeur du pH du sang passe en dessous de 7,35, indiquant une hyperacidité. L’acidose se produit lors d’une défaillance d’un organe, par exemple lors d’une insuffisance rénale chronique. Il est peu probable qu’une acidose avérée soit uniquement la conséquence d’une mauvaise alimentation.

Une étude de l’hôpital universitaire de Lausanne a montré que, chez les personnes qui consomment beaucoup d’aliments à forte charge acide, les sels basiques contenus dans les os diminuaient en peu de temps. L’organisme régule ainsi l’excédent d’acide, mais perd au passage du calcium important pour les os. Cela signifie que même si les valeurs du pH de l’urine restent dans la norme, une alimentation à forte charge acide agit sur le long terme de manière néfaste sur la stabilité osseuse.

Mais ce n’est pas tout: le fait de devoir évacuer constamment un trop plein d’acides peut favoriser la formation de calculs urinaires et rénaux. De nombreux guides abordent également le problème de l’acidose tissulaire. Une alimentation à forte charge acide sur le long terme favoriserait la formation de déchets issus des tissus conjonctifs et serait par exemple responsable de la cellulite. Même si cette hypothèse semble plausible, elle n’a pas été prouvée.

Désacidifier l’organisme

Néanmoins, chez de nombreux malades qui souffrent d’une acidification importante, l’expérience montre qu’une désacidification a un effet positif sur la performance, la digestion et le bien-être. Exemple: chez les sportifs de haut niveau, la pratique intensive du sport augmente à court terme la concentration d’acide lactique dans le sérum sanguin. Une alimentation basique leur permettrait donc de mieux tamponner les acides et ainsi d’être moins fatigués et de mieux récupérer.

Quels aliments sont acides?

L’organisme tend à l’hyperacidité dans les cas suivants:

  • Activité physique intensive menant à une augmentation de la concentration en acide lactique
  • Diabète sucré
  • Jeûne
  • Consommation excessive d’alcool
  • Avec l’âge, diminution de la capacité des reins à tamponner les acides.

Un diagnostic en laboratoire est nécessaire pour détecter une hyperacidité. La valeur du pH d’une urine datant de 24 heures est trop peu significative.

En ce qui concerne l’alimentation, le terme «acide» est souvent mal compris. Les aliments au goût acide ne sont pas forcément générateurs d’acides lors de la digestion. Ce sont les composants protidiques soufrés, tels qu’on en trouve par exemple dans la viande, qui sont responsables de la formation d’acides dans l’organisme. En règle générale, les fruits et les légumes, qui contiennent de nombreux minéraux, font partie des aliments à charge basique.

L’important est donc de savoir si les aliments sont transformés en acides ou en basiques, et non pas s’ils sont acides ou non à l’origine. Toutefois, on trouve des informations très différentes sur la teneur en acides des différents aliments. A quoi cela est-il dû? Certaines sources indiquent la valeur du pH de l’aliment, tandis que d’autres mentionnent la valeur de ce même aliment sous forme métabolisée. De plus, la valeur du pH change en fonction de la culture, de la préparation et de la digestion de l’ingrédient.

Aliments basiques

La Société Suisse de Nutrition classe les aliments selon le système de Remer et Manz. La charge acide moyenne pour les reins de différents aliments est exprimée selon l’indice PRAL (charge acide rénale potentielle). Plus la valeur est élevée, plus l’aliment est acidifiant. Si la valeur est négative, c’est que l’aliment a un effet alcalinisant. En principe, il est recommandé de consommer jusqu’à 80% d’aliments alcalinisants et seulement 20% d’aliments acidifiants.

Evaluer cette contribution.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *