Eau du robinet ou de la bouteille?

Dans de nombreux restaurants on a l’impression qu’une bonne eau doit venir d’Italie ou de France pour exister face aux yeux critiques des consommateurs. A la maison aussi on ne sert souvent pas aux invités de l’eau du robinet par politesse. Or la grande qualité de l’eau du robinet suisse est l’un des grands avantages de notre pays.

Pour qu’une eau puisse être qualifiée «d’eau minérale naturelle» elle doit provenir – contrairement à une simple eau potable – de sources naturelles ou de nappes d’eau phréatiques et présenter une teneur en minéraux constante. On ne peut y ajouter ni en ôter de minéraux. Toutefois, la teneur en dioxyde de carbone (gaz carbonique) peut être augmentée ou réduite. C’est pourquoi la même source permet souvent de se procurer trois types d’eau différents: «eau plate» (sans gaz carbonique), eau pauvre en gaz carbonique et eau riche en gaz carbonique. Les eaux minérales provenant de différentes sources se distinguent principalement par leur teneur en minéraux.

Les eaux minérales présentent donc une certaine plus-value par rapport à l’eau du robinet. La plupart des eaux minérales sont cependant comparables à l’eau du robinet pour ce qui est de la teneur en minéraux. En outre la qualité de l’eau du robinet est décrite avec précision par la législation fédérale et elle satisfait à de très hautes exigences. C’est pourquoi, du point de vue écologique, la consommation d’eau minérale est absurde: plus l’eau a été transportée loin et refroidie, plus l’emballage est spécial, plus l’impact est élevé pour l’environnement. Même par rapport à l’eau minérale de la région, l’eau du robinet est 100 fois plus écologique.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *