Brain food – Nervennahrung fürs Gehirn
(Gettyimages)

Brain food: de la nourriture pour le cerveau

Une alimentation correcte permet d’éviter les baisses de régime au travail. De quoi notre cerveau a-t-il besoin pour fonctionner de façon optimale? Et quels en-cas permettent de passer la journée avec toute son énergie?

Le cerveau, un organe très performant

Il pilote toutes les fonctions du corps, mémorise les souvenirs et nous fait ressentir des émotions: le cerveau. Pas étonnant qu’il ait besoin non seulement d’une nourriture adaptée, mais aussi d’une bonne dose d’énergie. Bien que le cerveau ne représente que 2% du poids corporel, il utilise environ 20% de l’énergie absorbée par le biais de l’alimentation. Cette énergie est particulièrement importante au travail, où l’on doit rester concentré et réfléchir toute la journée.

Pour que le cerveau reste performant, il faut suffisamment:

  • d’oxygène
  • d’eau
  • de vitamines et de minéraux
  • d’autres substances protectrices (surtout issues des fruits et légumes)
  • de glucides
  • d’acides aminés (protéines)
  • d’acides gras insaturés

De la nourriture pour le cerveau

Certains aliments sont plus adaptés que d’autres pour aider le cerveau à tourner à plein régime. On appelle «brain food» les aliments qui sont particulièrement riches en nutriments importants pour le cerveau. Les pilules et médicaments qui promettent une meilleure concentration ou mémoire peuvent avoir des effets secondaires et ne sont donc pas recommandés.

Brain food et travail

Pour pouvoir rester concentré sur une longue période, il est important de s’approvisionner suffisamment en énergie. Car si la glycémie diminue, on se sent fatigué. Afin d’éviter que celle-ci ne baisse trop durant la journée, il faut se préparer plusieurs petits en-cas.

Quels sont donc les bons aliments quand on se trouve à la cantine le midi ou à la cafétéria l’après-midi? Bien souvent, on se tourne vers des collations sucrées. Mais la consommation de sucreries fait augmenter brusquement le taux de glycémie dans le sang, avant de le faire chuter tout aussi vite. Il en résulte une envie de sucre encore plus forte, et on se sent léthargique au lieu d’être plus concentré.

C’est pourquoi, en cas de baisse de régime au travail, il vaut mieux choisir des aliments qui contiennent non pas des sucres simples, mais des sucres lents. Ces glucides dits complexes, le corps doit d’abord les décomposer. Ce sont de longues chaînes moléculaires qui sont brisées dans l’intestin par des enzymes. Cet approvisionnement continu permet d’éliminer les coups de pompe de l’après-midi. Comme en-cas au travail, optez par exemple pour du pain suédois, des noisettes, des flocons d’avoine, des pommes, des baies ou une barre de céréales maison (cf. recette).

Recette de barre de céréales (env. 8 barres)

Ingrédients:

  • 50 g de raisins secs non sulfités
  • 50 g de canneberges non sucrées
  • 35 g de beurre
  • 2 à 4 cs de miel selon les besoins
  • 150 g de flocons d’avoine
  • Facultatif: graines de courge, de tournesol, de chia, de sésame ou de lin
  • 1 cs de cannelle
  • Pulpe de vanille

Préparation:

  • Préchauffer le four à 150°C
  • Chemiser un moule adapté au four
  • Mélanger les ingrédients secs
  • Faire fondre à feu doux le beurre avec le miel, la cannelle et la pulpe de vanille, laisser frémir quelques minutes pour libérer les arômes et retirer la casserole du feu
  • Bien mélanger le tout, verser l’appareil dans le moule et l’aplatir
  • Cuire 10 à 15 minutes jusqu’à ce que la couleur du mélange change (doré à brun, selon les goûts), mais attention à ne pas le faire brûler!
  • Laisser refroidir et découper en barres
Evaluer cette contribution.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *