Ayurvedische Ernährung: Alles eine Typen-Frage

L’alimentation ayurvédique: une question de type

En médecine ayurvédique, il est très important de se nourrir de façon adéquate. C’est-à-dire que l’alimentation doit correspondre au propre type de constitution de chacun.

Médecine traditionnelle indienne, l’ayurvéda part du principe que l’être humain est guidé par les trois bioénergies (doshas) vata, pitta et kapha. Pour maintenir son propre équilibre entre les doshas, et ainsi rester en bonne santé, il faut mener une vie saine. Une alimentation adéquate en fait partie. Car en se nourrissant, on absorbe de l’énergie. Et en se nourrissant de façon adéquate, on agit positivement sur ses doshas.

Les six rasas

En principe, l’ayurvéda distingue les aliments selon leur saveur, les rasas:

  1. sucré
  2. acide
  3. salé
  4. amer
  5. piquant
  6. astringent (âpre)

Ces saveurs ne font pas que garantir diversité et goût. Avec la composition individuelle, les doshas sont renforcés ou affaiblis selon le déséquilibre ou les troubles à soigner. Par exemple, en cas d’hypertension, un régime qui réduit les énergies pitta ou kapha est recommandé en plus d’autres éléments thérapeutiques.

Les personnes qui, après un repas, ne se sentent pas bien ou ont du mal à digérer certains aliments devraient, d’après les principes de l’ayurvéda, adopter une alimentation adaptée à leur type:

ayurveda_vathaLes personnes de type vata ont besoin de nourriture chaude, hydratante, nourrissante et calmante, recommande le spécialiste en médecine ayurvédique Hans Heinrich Rhyner dans l’un de ses livres. Trois repas chauds par jour sont impératifs. Les erreurs à ne pas faire pour ce type: prendre des repas froids ou légers, consommer des aliments amers ou secs et manger à intervalles irréguliers.

 

ayurveda_pittaLes personnes de type pitta, fougueuses et pleines de tempérament, ont besoin de manger des aliments rafraîchissants, amers et sucrés. Elles doivent éviter la nourriture salée, acide et piquante. Les saucisses, le fromage affiné, le vinaigre, l’alcool et le café peuvent même leur nuire.

 

ayurveda_kaphaLes personnes de type kapha ont besoin de tout ce qui apporte à leur organisme plutôt flegmatique de l’énergie et de la joie de vivre: de la nourriture légère et stimulante, qui peut être piquante, amère et qui réchauffe. Le programme alimentaire des kapha est le plus strict: ils ne doivent plus rien manger à partir de 20 heures et éviter les en-cas.

Indépendamment du dosha, la société allemande pour les médecins ayurvédiques (Deutsche Ärztegesellschaft für Ayurveda-Medizin, DÄGAM) recommande entre autres les principes suivants en matière d’alimentation:

  • Mangez uniquement quand vous avez faim et entièrement digéré le repas précédent, soit trois à quatre heures après un repas principal.
  • Mangez dans une ambiance calme et détendue. Portez toute votre attention sur votre nourriture: évitez de manger en lisant, en travaillant ou en regardant la télévision.
  • Le dîner est le repas principal.
  • Mangez toujours approximativement aux mêmes heures.
  • Préparez un repas aussi frais que possible. Evitez de manger un plat réchauffé ou périmé.
  • La majeure partie des ingrédients devraient être cuits pour que le corps puisse mieux les assimiler. Ne mangez cru qu’en guise d’accompagnement (salade).
  • Les épices non seulement réhaussent le goût, mais stimulent aussi la digestion.
  • Si vous changez vos habitudes alimentaires, faites-le en douceur. Faites confiance à vos envies et vos besoins.
Evaluer cette contribution.

One thought on “L’alimentation ayurvédique: une question de type

  1. Merci pour cet article très instructif ! Je m’intéresse beaucoup à la médecine Ayurvedique.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *