Richtig essen heisst in Ruhe geniessen

Bien manger signifie savourer dans le calme

Un aliment bien mâché est à moitié digéré. Ce vieux principe est à nouveau d’actualité. En effet, dans la frénésie du quotidien, nombreux sont ceux qui gobent leurs repas. Comment apprendre à bien manger?

Mastiquer 15 à 20 fois chaque bouchée. Cela peut paraître exagéré, mais c’est un bon exercice pour tous les mangeurs pressés qui engloutissent leur nourriture presque sans la mâcher et sautent ainsi une étape importante de la digestion: le broyage mécanique de la nourriture par la mastication. Le bol alimentaire est alors imprégné de salive, dont les enzymes décomposent déjà les premiers glucides.

Le fait de gober les aliments rend la digestion plus difficile, ce qui se traduit en général par des éructations, des ballonnements et une sensation de trop-plein. Bien mâcher peut prévenir ce genre de désagréments. Ceux qui doutent qu’il soit possible d’atteindre le nombre de mâchements cité peuvent manger une pomme ou une carotte pour s’entraîner.

Prendre le temps manger …

Le fait de mâcher correctement rend la nourriture plus digeste et calme automatiquement les comportements alimentaires. Mais le quotidien s’y prête peu: les repas doivent aller vite, et il y a longtemps que se nourrir est devenu une activité accessoire. On mange debout, en marchant, en voiture et dans le train, devant la télévision ou l’ordinateur.

De très mauvaises habitudes, avertissent les nutritionnistes, qui rappellent que prendre un repas est synonyme de prendre son temps. Ils précisent aussi qu’il faut accorder toute son attention aux plats (voir conseils ci-dessous).

… pour éviter les calories

Le fait de se concentrer sur l’acte de manger peut aussi s’avérer bénéfique pour la silhouette. Le sentiment de satiété apparaît après environ 20 minutes seulement. Ainsi, les personnes qui mangent lentement remarquent plus facilement quand elles sont rassasiées. En s’arrêtant de manger à ce moment-là, elles évitent d’ingérer des calories superflues.

Par contre, celles qui mangent à toute vitesse et finissent leur assiette en moins de dix minutes perçoivent à peine les signaux du corps. Voici une astuce pour les voraces: buvez un verre d’eau ou prenez une salade avec une sauce pauvre en calories en entrée.

Bien manger: l’essentiel

  • Célébrez les moments de repas non seulement le week-end ou au restaurant, mais aussi pendant la semaine, à la maison, par exemple après le travail entre amis ou en famille. Le fait de se réunir et le plaisir prédominent.
  • Entretenez l’image du repas en famille à table avec vos enfants; les parents sont aussi des exemples en matière de comportements alimentaires. De plus, les repas pris en commun sont importants pour les rapports humains et affectifs.
  • Même lorsque l’on est seul, il est primordial de manger dans le calme et de créer une atmosphère agréable. Dressez une jolie table, allumez des bougies, asseyez-vous pendant 20 à 30 minutes et ne faites rien d’autre que manger. Autrement dit, ne lisez pas le journal, n’écoutez pas les nouvelles et éteignez votre téléphone et votre télévision.
  • Prenez de petites bouchées et reposez toujours vos couverts. Concentrez-vous sur votre repas: quels sont le goût et l’odeur des différents aliments? Quelle est leur texture? Comment leur arôme et leur consistance évoluent-ils dans votre bouche? Tout cela aiguise vos sens et vous aide à apprécier vos repas de façon consciente.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *