(fotolia.com / pictsworks)

Pourquoi je grossis sans avoir rien changé à mon alimentation?

Le corps humain est en perpétuelle mutation – depuis la perte des dents de lait jusqu’à la chute des cheveux en passant par la puberté. Il faut réagir à certains changements biologiques par un changement de comportement.

Les os
Nos os atteignent leur densité maximale à l’âge de 25 ans environ. Jusqu’à cet âge, le corps assimile particulièrement bien le calcium et constitue plus de masse osseuse qu’il n’en perd. Ensuite l’ossature reste relativement stable pendant quelques années. Après 40 ans, les os commencent à se dégrader. Il est possible de prévenir l’ostéoporose en adoptant une alimentation équilibrée et en bougeant suffisamment. Le médecin d’entreprise de la CSS, Susanne Habicht, explique: «L’os a besoin de pression pour grandir.» Le jogging ou la danse sont particulièrement appropriés pour stimuler la croissance osseuse.

Les muscles
Le mouvement aide aussi à combattre une autre mutation corporelle: la perte de force. La masse musculaire commence à diminuer à 40 ans. Par année, le corps perd entre 0,5 et 1 % de sa masse musculaire et la remplace par des tissus graisseux.

La consommation d’énergie
En même temps, la consommation d’énergie se modifie, ce qui implique que la plupart des personnes entre 40 et 60 ans prennent du poids. «A partir de 40 ans, nous n’avons plus besoin que de la moitié de l’énergie utilisée auparavant pour le même mouvement», explique Susanne Habicht. Empêcher la prise de poids à cet âge est d’autant plus délicat que notre corps a développé des mécanismes qui favorisent la «constitution de réserves», une stratégie de survie dont nos ancêtres avaient besoin. «Les hommes préhistoriques devaient pouvoir faire des réserves pour les périodes de disette.» Notre corps favorise donc l‘augmentation de poids. Comme la perte de poids représentait, dans la nuit des temps, un risque pour la survie, le corps a développé des stratégies pour rendre plus difficile la perte de poids. Pour grossir, il suffi t que le corps ingère par jour 50 calories de plus que ce qu’il brûle. Mais quiconque veut maigrir doit brûler 500 calories de plus que ce qu’il consomme. A cela vient s’ajouter que de nombreuses personnes surestiment nettement leur besoin en énergie ou la quantité d’énergie qu’elles dépensent. Susanne Habicht: «La plupart des gens surestiment leur besoin en énergie.» Pendant une heure de spinning intensif, on brûle quelque 500 calories, l’équivalent d’une plaque de chocolat. Il est donc conseillé de tenir une exacte comptabilité de la consommation et de l’apport d’énergie si on veut éviter de prendre du poids, voire maigrir.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *